Et ils espèrent?

Y'a des trucs dans la vie qui ont le don de m'énerver et ça en fait partie. Je n'ai jamais compris les francisations. Encore, elles seraient bonnes, peut-être qu'elles auraient un intêret mais dans l'état actuel des choses, ce n'est sûrement pas le cas. Le problème est que ce genre de tâche est confiée à des personnes qui ne sont pas du tout de la branche. Enfin, c'est ce que je suppose quand on voit que Wifi (pour Wireless Fidelity) est tranformé en ASFI (Accès Sans Fil à Internet). Faudrait m'expliquer à moi parce que j'ai du Wifi, et c'est pas pour ça que ça me fournit un accès un internet.

Enfin, là j'ai donné le pire exemple. Ainsi certains acronymes se retrouvent transformés en mots. On ne sait pas par quelle magie CDROM peut devenir cédérom mais nos chères têtes pensantes ont réussit à trouver l'astuce.

Mais le plus drôle, c'est que toutes ces nouvelles ont dû être récoltées grâce à une interview. Ah! Tiens! Celui-là, il gène pas bizarrement. Pourtant, là, il existe non pas un néologisme mais une véritable traduction : entrevue. Ahhhh hyprocrisie, quand tu nous tiens...